(1936) Alexandre Bogdanov – L’Étoile Rouge (trad. Colette Peignot).

L’Étoile Rouge, de Alexandre Bogdanov, traduit du russe par Colette Peignot, publié dans le quotidien Le Populaire de Paris, organe central du Parti Socialiste (S.F.I.O.) (dir. politique: Bracke suppléant Léon Blum; admin. délégué: Eugène Gaillard; 9, rue Victor-Massé, Paris, IXe), en  48 livraisons du « feuilleton », quotidiennement entre le 05/08/1936 et le 17/09/1936 puis les 19 et 20/09/1936; la traduction ne sera pas publiée en volume (pdf créé par les Éditions Ismael à partir des numérisations de la BNF, mis en ligne dans l’Internet Archive).

(1936) Alexandre Bogdanov – L’Étoile Rouge (trad. Colette Peignot) — Pdf

→ La publication est annoncée dans Le Populaire du 04/08/1936, sur la une; l’ouvrage est présenté ainsi: « Roman d’anticipation scientifique et sociale, traduit du russe par Colette Peignot. L’Etoile Rouge a eu, en Russie, un succès et une diffusion considérables. L’auteur, Alexandre Bogdanov, social-démocrate très en vue, ami intime de Maxime Gorki, de Lénine et de Krassine, a joué un rôle éminent dans le mouvement socialiste russe et plus particulièrement dans son aile gauche, le bolchevisme. Ses ouvrages sont répandus en Russie à des millions d’exemplaires. Plusieurs générations de socialistes ont appris l’économie politique dans Bogdanov, vulgarisateur de premier ordre en même temps qu’homme de science, médecin, biologiste et philosophe. L’Etoile Rouge est une anticipation prophétique sous une forme romancée. Plusieurs des prévisions incorporées au roman sont déjà devenues réalité. D’autres le deviendront peut-être… L’Etoile Rouge définit bien des problèmes posés à toute conscience socialiste et esquisse des solutions hardies, qui seront certainement parmi nous très controversées. L’Etoile Rouge est le point de départ de la littérature dite prolétarienne. A partir de demain lisez et faites lire autour de vous L’Etoile Rouge.”

Russia