J. G. Hamann

Help us to keep this page up-to-date.

En Français :

– La vie et l’oeuvre de J. G. Hamann, le Mage du Nord, 1730-1788, Thèse pour le doctorat ès lettres, présentée à la Faculté de lettres de l’Université de Paris, Jean Blum, éd. Alcan (1912).

– Hamann, philosophe du luthérianisme, Henry Corbin, (cours de 1937, rédigés dès 1935), éd. Berg International, 1985. (Ce volume contient la traduction de: Aesthetica in nuceMétacritique sur le Purisme de la Raison pureLes Mages d’Orient à Bethléem).

– “L’inspiration luthérienne chez Hamann”, Henry Corbin, conférence faisant partie (Corbin étant alors suppléant) du cours dispensé par Alexandre Koyré “Histoire des idées religieuses dans l’Europe moderne”; in  École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses, Annuaire 1938-1939, Paris (1937), pp. 77-81 (en ligne).

– Aesthetica in nuce, Rhapsodie en prose kabbalistique, Johann Georg Hamann, présentation et traduction de Henry Corbin, publié in Mesures (revue), 15 janvier 1939, 5e année, n°1, pp.33-59 (numérisé par les Amis de Henry & Stella Corbin, disponible également ici).

– “Recherches sur l’herméneutique luthérienne”, Henry Corbin, conférence faisant partie des “conférences temporaires”; in  École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses, Annuaire 1939-1940, Paris (1938), pp. 99-102 (en ligne).

– “Métacritique du purisme de la raison pure”, Johann Georg Hamann, texte traduit et présenté par Pierre Klossowski, publié in Deucalion, cahiers de philosophie (sous la dir. de Jean Wahl), n°1, août 1946 (30 août), éditions de la revue Fontaine, imp. Chantelard (Paris 18e), pp.233-243 (lire en pdf).

– Les Méditations bibliques de Hamann avec une étude de Hegel, Johann Georg Hamann, traduction et introduction de Pierre Klossowski, première éd.: Minuit (1948), rééd. critique, avec les manuscrits de P. K.: Éditions Ismael (2017).
Recensions: M. N. (Maurice Nédoncelle), in Revue des sciences religieuses, tome 23, fascicule 3-4, (1949), p.412, en ligne; Pierre Brachin (1952), cf. infra.

– “Hegel et le mage du nord”, Pierre Klossowski, in Les Temps Modernes, n° 35, août 1948, pp. 234-238; suivi de la traduction de fragments du Johann Georg Hamann de Hegel, pp.239-264. Les deux textes sont extraits des Méditations Bibliques paru la même année chez Minuit.

-“La vie étrange et profonde de Hamann”, Pierre Brachin, recension de la traduction des Méditations Bibliques (1948) et du Johann-Georg Hamann de Josef Nadler (1949), en fait, davantage un portrait de Hamann à partir des dites lectures; in Critique, revue générale des publications françaises et étrangères, tome IX, n°56, septième année, janvier 1952, pp. 57-65.

– “Hamann 1730-1788”, Pierre Klossowski, in Les Écrivains Célèbres (sous la dir. de Raymond Queneau), tome 2, Éditions d’art Lucien Mazenod, Paris (1952), pp.238-241; (2e éd., 1966, pp.358-363). Republié avec de légères corrections dans Le mage du nord – Johann Georg Hamann, P. Klossowski, Fata Morgana (1988).

– “État présent des études Hamanniennes”, Xavier Tilliette, in Recherche de science religieuse, janvier-juin 1960, tome 48, n°1-2 (contient, entre autres, des compte-rendus des travaux de Käte Nadler, de Rudolf Unger et de Erwin Metzke).

– “Langage et histoire. Perspectives de la Métacritique sur le Purisme de la Raison de J. G. Hamann”, Karlfried Gründer, trad. par Xavier Tilliette, in Archives de Philosophie, vol. 24, n° 3/4, juillet- décembre 1961, pp. 414-425. (En ligne sur internet archives).

– Sur les Notes Miscellanées de Hamann, cf. Mimologiques, Gérard Genette, éd. Seuil (1976).

– Textes critiques de Johann Georg Hamann : in Traité sur l’origine de la langue (Herder). Suivi de l’analyse de Mérian et des textes critiques de Hamann, trad., introd. et notes de Pierre Pénisson, éd. Aubier Flammarion (1977).

– Aesthetica in nuce, une rhapsodie en prose kabbalistique, Johann Georg Hamann, traduction et annotation de Jean-François Courtine, in Po&sie, n°13, avril 1980, éd. Belin.

– Les écrits de Hamann, Hegel; trad., introd., notes et index par Jacques Colette, Aubier 1981.

– Le mage du nord – Johann Georg Hamann, Pierre Klossowski, éd. Fata Morgana 1988. Contient: l’article de P. Klossowski sur Hamann publié en 1952 dans Les Écrivains Célèbres (cf. infra), ainsi que la traduction de quelques Lettres (à Lindner du 27 avril 1759, à Lindner du 5 juin 1759, à Lindner du 20 juillet 1759, à Kant du 27 juillet 1759 et la seconde lettre à Kant), et celle de Golgotha et Scheblimini.

– Traduction des lettres de Johann Georg Hamann à Immanuel Kant et les réponses de ce dernier, in Correspondance de Kant, éd. Gallimard (1991).

– “Hamann et Kant”, Jean Brun, in Interprétations de Kant: Cahiers Eric Weil III (sous la dir. Jean Quillien), éd. Presses du Septentrion (1992), pp. 9-24.

– “L’anthropologia in nuce de Kant et Hamann”, Michèle Cohen-Halimi, in Revue de Métaphysique et de Morale, 99e année, n°3, juillet-septembre 1994, éd. PUF, pp. 313-325. (En ligne sur internet archives).

– Lettre de Johann Georg Hamann à Christian Jacob Kraus (18 décembre 1784), en réaction à Qu’est ce que les lumières de Kant, trad. et commentaire de Gérard Raulet, in Aufklärung, Les Lumières allemandes, éd. Flammarion (1995).

– “Stylistique herméneutique: J. G. Hamann”, Denis Thouard, in Texto !, juin-sept. 2003, disponible en ligne (version française de: L’ermeneutica di J. G. Hamann e il problema dello stile, in Pratica filosofica, 1995, n° 7, pp. 107-125).

– “La conception du langage chez Hamann et Rosenzweig”, Rivka Horwitz, in Revue de l’histoire des religions, année 1996, vol. 213, n° 4, pp. 501-534  (disponible en ligne).

– Métacritique sur le purisme de la raison (1784), Johann Georg Hamann, traduit par Jacques Colette, in Philosophie, n° 55, 1997. Nouvelle éd., Éditions Ismael, 2017.

– “Hamann et la langue des philosophes (trois notes en forme de miettes sur Descartes, l’ordre du français et Buffon”, Denis Thouard, in Rue Descartes, PUF (1999), pp. 93-105. (En ligne sur internet archives).

– Aesthetica in nuceMétacritique du purisme de la raison pure et autres textes, Johann Georg Hamann, traduction et notes de Romain Deygout, préface de  Stefan Majetschak, éd. Vrin (2001). Table des matières.

In English :

– Hamann’s early essay on the french political economist Plumard de Dangeul, in Prose Writers of Germany, Frederic H. Hedge, (Philadelphia, 1848)

– Johann Georg Hamann: An Existentialist, Walter Lowrie (Princeton, 1950).

– Unity and Language: A Study in the Philosophy of Hamann, James C. O’Flaherty (Chapel Hill, NC, 1952).

– Chapter about Hamann’style, in The Emergence of German as a Literary Language (Cambridge, 1959).

– J. G. Hamann: A Study in Christian Existentialism, Ronald Gregor Smith, wide selections from the writings and letters of Hamann, mainly in the form of extracts, (New York, 1960).

– The Magus of the North: J. G. Hamann and the Origins of Modern Irrationalism, Isaiah Berlin (London, 1993, written in 1965).

– Johann Georg Hamann: Philosophy and Faith, W. M. Alexander (The Hague, 1966).

– Socratic Memorabilia, Johann Georg Hamann, translation and full commentary by James C. O’Flaherty, (Baltimore, MD, 1967).

– On Hamann’s essays on the origin of language, see “The Enlightenment Debate on the Origin of Language and its Historical Background”, Allan Megill’s Ph.D. thesis (Columbia University, 1975).

– “Gnosticism and Hamann’s Interpretations of Human Sexuality”, W. M. Alexander, in Johann Georg Hamann, Acta des Internationalen Hamann-Colloquiums in Lüneburg 1976, mit einem Vorwort von Arthur Henkel herausgegeben von Bernhard Gajek; Vittorio Klostermann, Frankfurt am Main (1979), pp.85-92.

– Johann Georg Hamann, James C. O’Flaherty (Boston, MA, 1979).

– Golgotha and Scheblimini!, Johann Georg Hamann, trans. by Stephen N. Dunning, in The Tongues of Men: Hegel and Hamann on Religious Language and History, (Missoula, MT, 1979).

– Hamann on Language and Religion, Terence J. German (Oxford, 1981).

– Aesthetica in Nuce, Johann Georg Hamann, trans. by Joyce P. Crick, in H. B. Nisbet, ed., German Aesthetic and Literary Criticism (Cambridge, 1985).

– The Quarrel of Reason with Itself: Essays on Hamann, Michaelis, Lessing, Nietzsche, James C. O’Flaherty (Columbia, SC, 1988).

Johann Georg Hamann’s Relational Metacriticism, Gwen Griffith Dickson, including translations of Socratic Memorabilia, Aesthetica in Nuce, The Last Will, and Testament of the Knight of the Rose-Cross, Philological Ideas and Doubts, Essay of a Sibyl on Marriage, Metacritique on the Purism of Reason, and other texts (Berlin, 1995).

– Metacritique on the Purism of Reason, Johann Georg Hamann, trans. by Kenneth Haynes, and an annotated translation of Hamann’s letter of 1684 to Christian Jakob Kraus about Kant’s “What is Enlightenment?”, in James Schmidt, ed., What is Enlightenment?: Eighteenth-Century Answers and Twentieth Century Questions (Berkeley, CA, 1996).

– “Enlightenment Details: Theology, Natural History, and the Letter h”, Jonathan Sheehan, Representations, 61 (Winter 1998), pp. 29-56.

– Five letters from Johann Georg Hamann, in Arnulf Zweig’s translation of Kant’s Correspondence (Cambridge, 1999).

– Metacritique: The Linguistic Assault on German Idealism, Jere Paul Surber, includ. a trans. of the Metacritique, (Amherst, NY, 2001).

– “Hamann and the History of Philosophy”, Denis Thouard, in C. R. Ligota and J.-L. Quantin, eds., History of Scholarship (Oxford, 2006), pp. 413-436.

– Hamann: Writings on Philosophy and Language, trans., introd., notes by Kenneth Haynes, (Cambridge University Press, 2007). Contents.

– “Johann Georg Hamann”, article of the Stanford Encyclopedia of Philosophy, revised on the March 14 2013 (read online).

Em Português :

– “Opposita Casuais”: Temas de filosofia da linguagem em J. G. Hamann e J. G. Herder, José Miranda Justo, Tese de doutoramento em Linguística Alemä apresentada à Faculdade de Letras da Universidade de Lisboa (1989).

– Memoráveis socráticas, Johann Georg Hamann; tradução, notas, cronologia e posfácio de José M. Miranda Justo, Centro de filosofia da universidade de Lisboa, 1999.